Actualités
26.09.2021

L’initiative 99% n’a pas convaincu

Les électrices et les électeurs suisses ont rejeté aujourd’hui l’initiative 99% déposée par la Jeunesse socialiste suisse. L’Association suisse des banquiers (ASB), qui s’était engagée dans le comité contre l’initiative, salue expressément cette décision populaire. Celle-ci souligne la confiance de la population dans le système fiscal actuel. Elle évite des changements fallacieux et arbitraires, préjudiciables pour nous tous.

Les électrices et les électeurs suisses ont rejeté sans équivoque l’initiative populaire «Alléger les impôts sur les salaires, imposer équitablement le capital», couramment appelée «initiative 99%» et déposée par la Jeunesse socialiste suisse. L’objectif de cette initiative était de majorer l’imposition des revenus du capital par rapport à l’imposition des salaires à partir d’un certain montant et, grâce au surcroît de recettes fiscales ainsi généré, de réduire l’imposition des personnes à faibles ou moyens revenus. L’ASB salue le rejet de l’initiative, qui risquait de pénaliser un grand nombre de PME, de start-up, de petits investisseurs et de propriétaires immobiliers. Comme l’avait expliqué le Conseil fédéral avant la votation, l’imposition majorée des revenus du capital aurait réduit l’attrait de la place économique suisse et les incitations à l’épargne, qui sont deux moteurs importants de notre économie nationale.

Le rejet de l’initiative est à comprendre comme une preuve de confiance dans le système fiscal actuel de la Suisse. La formulation floue du texte, et donc le manque de visibilité sur ses conséquences sociales et économiques, comptent parmi les principaux éléments qui ont incité les électrices et les électeurs à se prononcer contre l’initiative. Cette décision populaire préserve les conditions-cadres existantes et par là même les emplois sur la place économique suisse.

Contact Médias

Monika Dunant
Responsable Relations Publiques et Média
+41 58 330 63 95