Actualités
15.06.2021

La Banque Migros intègre le comité directeur Retail Banking de l’ASB

Markus Schawalder, responsable Clients privés et membre de la direction générale de la Banque Migros, siègera désormais au comité directeur Retail Banking de l’Association suisse des banquiers (ASB). La représentativité et l’expertise de ce comité d’importance stratégique s’en trouvent encore renforcées. L’ASB se réjouit de resserrer sa coopération avec la Banque Migros et a demandé à Markus Schawalder comment il imaginait le Retail Banking de demain.

Le comité directeur Retail Banking de l’ASB est un des quatre organes stratégiques orientés business qui se penchent sur les sujets importants dans leurs domaines respectifs et analysent en amont les tendances de la branche. L’ASB s’efforce d’y impliquer tous les acteurs pertinents du secteur bancaire et d’assurer la plus grande représentativité possible.

Monsieur Schawalder, la Banque Migros participe désormais au comité directeur Retail Banking de l’ASB. Dans quel but?

Nous nous réjouissons beaucoup d’aider l’ASB à créer des conditions-cadres optimales pour un secteur bancaire innovant et diversifié. L’objectif est de trouver un dénominateur commun qui soit pertinent pour tous les membres. La Banque Migros compte parmi les cinq plus grandes banques hypothécaires de Suisse, tout en ayant les compétences d’une banque universelle: les sujets abordés 

dans le cadre du comité directeur Retail Banking nous intéressent donc vivement.

Le Retail Banking est essentiel pour les banques en Suisse. A l’heure actuelle, quels sont selon vous les principaux défis à relever?

Nous sommes dans un processus de disruption numérique, qui a été accéléré par la pandémie. Des intermédiaires financiers dotés de nouveaux modèles d’affaires s’imposent sur le marché. Leurs client.e.s peuvent interagir avec eux exclusivement en ligne, de l’ouverture de compte à la demande de crédit en passant par le trafic des paiements. Dès lors, ces client.e.s s’habituent aux avantages des solutions numériques et attendent des offres personnalisées, adaptées à leurs besoins. Défendre l’interface client devient ainsi, pour les établissements financiers traditionnels, un objectif stratégique majeur.

En outre, le contexte de taux bas va perdurer et nos revenus issus des activités de crédit hypothécaire sont en baisse, ce que les activités de placement ne peuvent compenser que partiellement. Les banques traditionnelles doivent donc développer de nouveaux modèles d’affaires afin de générer de nouveaux flux de revenus.

Comment imaginez-vous le Retail Banking dans dix ans?

Dans dix ans, la génération Z férue de numérique, ce seront les mid-ager et la génération Y, pour partie, les best-ager. Ces deux générations comptent parmi les classes d’âge les plus intéressantes pour les banques de détail. Je suis convaincu que les prestataires de services financiers auront développé le canal direct, qui sera utilisé au même titre que le canal physique. Sans doute ne faudra-t-il pas plus d’une ou deux minutes pour ouvrir un compte en ligne.

L’intelligence artificielle jouera un rôle accru dans les domaines de l’expérience client et du crédit. Les conseillères et les conseillers ne seront plus en contact direct avec leur clientèle comme aujourd’hui, de sorte que la confiance dans la marque sera déterminante pour choisir un établissement ou un produit. Le facteur décisif à cet égard sera la qualité du personnel bancaire, qui devra être à la hauteur des engagements pris – quel que soit le canal par lequel les client.e.s interagissent avec la banque.

Qui les membres du comité directeur Retail Banking vont-ils accueillir parmi eux? Qui est Markus Schawalder? Quelle est sa position personnelle par rapport au Retail Banking?

J’ai grandi dans le Retail Banking et je suis ravi d’apporter mon expertise à ce comité directeur de l’ASB. Outre la compétence technique, j’attache beaucoup d’importance à la capacité de leadership et aux aptitudes sociales. J’aime bien les défis à titre privé, mais aussi à titre professionnel, et je n’hésite pas à les relever. Je me fixe de très hautes ambitions. Mais il n’y a pas de réussite sans une équipe soudée, efficace, motivée, et une telle équipe suppose des relations empreintes de respect. Ce n’est qu’ensemble que nous pouvons avancer et considérer la nouvelle situation du marché comme une chance.

Insight

Contact Médias

Monika Dunant
Responsable Relations Publiques et Média
+41 58 330 63 95