Rôle et champs d’action

Le système financier mondial influence l’avenir de notre planète. En dirigeant les flux financiers vers des activités durables (finance durable), le secteur financier peut contribuer de manière décisive à transformer les marchés et à façonner les systèmes économiques de demain. La place financière suisse joue à cet égard un rôle de leader à l’échelon international et a pris diverses mesures visant à favoriser le développement de la finance durable. 

Rôle de la finance durable

On entend par «finance durable» ou «sustainable finance» toute forme d’activité financière qui intègre les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans les décisions commerciales ou d’investissement, et ce dans l’intérêt durable des clientes et des clients ainsi que de la société toute entière. Un système financier est réputé durable lorsqu’il favorise et accélère la transition de l’économie et de la société vers un développement durable. Financer une économie durable suppose que le système financier permette cette transition tout en réduisant les fonds alloués aux activités non durables.

Au niveau international, en tant qu’Etat membre de l’ONU, la Suisse a adopté les objectifs de développement durable (ODD) et ratifié l’Accord de Paris sur le climat. Ces conventions internationales visent à préserver les conditions de vie des générations futures en permettant une transition vers une économie et une société durables.

Au niveau national, en 2019, le Conseil fédéral s’est fixé pour objectif de réduire à zéro les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. En 2020, il a publié en outre un rapport et des lignes directrices sur le développement durable dans le secteur financier, afin de renforcer encore la position de leader qu’occupe la place financière suisse en la matière.

Le système financier joue un rôle important dans la réalisation des objectifs climatiques et de développement durable. Le développement durable concerne les banques dans l’ensemble de leurs domaines d’activité (placement et investissement, crédits et financements, marché des capitaux et émissions de titres), mais aussi dans leurs interactions avec les clientes et les clients, dans leur rôle d’employeurs et dans la perception qu’en a le public. Afin de devenir plus durables et d’exploiter les potentiels d’affaires en résultant, les acteurs financiers doivent intégrer systématiquement les facteurs de développement durable dans leurs décisions de financement et d’investissement.

Depuis septembre 2018, l’Association suisse des banquiers (ASB) a élevé la finance durable au rang de priorité stratégique (voir la brochure ainsi que les Positions et recommandations). En tant qu’association faîtière des banques suisses, elle s’engage activement afin que notre pays élimine les obstacles réglementaires et continue d’améliorer globalement les conditions-cadres pour les produits financiers durables. Elle considère que les objectifs du Conseil fédéral sont une chance pour la place financière suisse et souhaite contribuer concrètement à leur réalisation.

Mesures prises par l’Association suisse des banquiers

Afin d’assurer à la Suisse une position de leader mondial en matière de finance durable et de contribuer efficacement au développement durable, l’ASB a ouvert plusieurs chantiers au cours des dernières années. Dès 2020, elle a ainsi élaboré avec ses membres un guide pour l’intégration des facteurs ESG dans le processus de conseil auprès des clients privés. En août 2021, elle a réalisé une étude sur les besoins en investissement et financement pour la neutralité climatique de la Suisse d’ici 2050 en collaboration avec le Boston Consulting Group (BCG). En février 2022 enfin, elle a publié un document de réflexion consacré aux hypothèques efficaces sur le plan climatique.

En élaborant un plan de mesures concret et tourné vers l’avenir, l’ASB a franchi un nouveau pas:

  • Autorégulations libres: grâce à de nouvelles autorégulations, l’ASB définit une norme minimale pour ses membres et assure une haute qualité de conseil, de manière à renforcer la compétitivité et la crédibilité des banques en matière de finance durable. Concrètement, l’ASB formule à l’intention de ses membres des prescriptions contraignantes concernant les processus de conseil en placement et en financement. S’agissant de la durabilité des produits financiers, elle reprend à son compte les normes élaborées par l’Asset Management Association Switzerland (AMAS).
  • Initiatives «zéro émission nette»: l’ASB considère que les initiatives «zéro émission nette» sont des instruments efficaces pour atteindre les objectifs climatiques à l’horizon 2050. Elle recommande à ses membres d’adhérer aux alliances internationales «zéro émission nette» ainsi qu’aux initiatives concernant le développement durable dans le secteur bancaire. Depuis le 12 avril 2022, elle-mêmel’ASB est membre de la Net-Zero Banking Alliance avec le statut de supporter.
  • Formation: l’ASB et les banques intègrent systématiquement les compétences ESG dans la formation initiale et continue. L’ASB s’est fixé pour objectif que toutes les conseillères et tous les conseillers à la clientèle disposent de connaissances adéquates en matière de développement durable et en fassent usage dans le processus de conseil.

Afin de concrétiser efficacement ces mesures et d’en optimiser les résultats, l’ASB nourrit un dialogue régulier avec tous les acteurs concernés du secteur ainsi qu’avec les autorités de surveillance, la Confédération, les principales associations, les ONG et la société civile.

Expertinnen und Experten

August Benz
Responsable Private Banking & Asset Management
+41 58 330 62 27
Hans-Ruedi Mosberger
Responsable Asset Management & Sustainability
+41 58 330 62 61
Alexandre Roch
Expert Sustainable Finance
+41 58 330 62 41