Opinions
25.03.2021

Cybersécurité: les risques se sont accrus pendant cette année de pandémie

En raison de la crise sanitaire, la troisième édition des Swiss Cyber Security Days (SCSD) s’est déroulée cette année en mode virtuel. Béat Kunz, le CEO, en a retenu quelques moments forts. Entretien.
Béat Kunz, CEO SCSD

Quelle a été l’évolution réelle des risques pendant cette année de pandémie? Est-ce que plus de travail à domicile signifie plus de cyberattaques? Stratégiquement, pour la Suisse, quelles sont les principales mesures à prendre à l’heure actuelle?

 

Les risques se sont accrus, bien sûr, pendant cette année de pandémie. L’homme reste un des maillons faibles de la chaîne de sécurité. Plus de travail à domicile, cela signifie avant tout plus de défis à relever en matière de cybersécurité. Lorsque le personnel utilise des terminaux privés, cela n’est pas que bénéfique pour la cybersécurité de l’entreprise. La Suisse devrait sensibiliser sa population. La cybersécurité va prendre une importance croissante. En fin de compte, c’est toute notre infrastructure qui est exposée à des risques en matière de sécurité.

A cet égard, quel rôle jouent les banques?

En Suisse comme ailleurs, Monsieur et Madame Tout-le-monde veulent naturellement que l’e-banking soit sûr. Les banques doivent donc se protéger et se prémunir en conséquence, y compris dans leur propre intérêt. Dans ce contexte, la cybersécurité est un facteur critique pour l’activité.

L’édition 2021 des SCSD est la première édition virtuelle. Sur une échelle de 1 à 10, dans quelle mesure a-t-elle été une réussite et pourquoi?

(Avec un clin d'œil) En tant qu’organisateurs, nous pratiquons l’autocritique. Nous ne nous donnerions jamais dix sur dix. Certes, nous avons des raisons d’être satisfaits de cette première expérience purement virtuelle – avec traduction simultanée des exposés en trois langues et quelque 90 contributions au total. Mais nous allons évidemment continuer à innover.

Quels ont été à vos yeux les trois moments forts des SCSD 2021?

Le premier a été le panel PME. Il a montré que même pour les PME, la cybersécurité doit être une priorité absolue et qu’il y a encore pas mal de retard à rattraper dans ce domaine. Le panel WEF et le panel CPI m’ont également beaucoup intéressé, sans oublier bien sûr la clôture de l’événement en présence du Conseiller fédéral Ueli Maurer. Dans un registre plus technique, les Expert Tracks se sont révélés passionnants. Cela fait plus de trois moments forts mais, vous le voyez, il est difficile de choisir...

Pour les SCSD 2022, quels changements prévoyez-vous à coup sûr?

Nous allons y réfléchir tranquillement au sein de l’équipe, puis nous passerons à la mise en œuvre concrète. Revenir au moins en partie au présentiel, ce serait bien... mais l’expérience nous a appris à nous projeter avec prudence!

InsightFintechNumérisation

Rédacteurs

Michaela Reimann
Responsable Relations Publiques et Média
+41 58 330 62 55